Site de l'université de Franche-Comté
Neurosciences
Anglais

L’étude des processus de régulation et dysrégulations émotionnelles repose sur des recherches fondamentales et cliniques et concerne des sujets humains ainsi des modèles animaux (souris, rats). La modalité olfactive, du fait de ses interrelations anatomo-fonctionnelles étroites avec les processus émotionnels demeure un des sujets d’étude parmi d’autres. Par ailleurs les dysrégulations de systèmes émotionnels, notamment à l’égard de stimulations négatives, sont potentiellement impliquées dans nombre de troubles de l’humeur et nos études s'inscrivent ainsi dans des préoccupations diagnostiques et thérapeutiques, notamment en psychiatrie. Ces aspects diagnostiques et thérapeutiques, pris au sens large, différencient 2 sous-thèmes, en interactions à plusieurs niveaux, dans les activités et projets de notre laboratoire.  


 

  SourisBlanche

 

 

1- D’une part l’étude des mécanismes physiologiques, cérébraux, comportementaux voire physiopathologiques des réactions émotionnelles (étude expérimentale en réaction à des stimulations sensorielles). Ces études concernent des sujets sains (life-span) ainsi que des sujets dépressifs, souffrant de lésions ou neuro-dégénérescences cérébrales (consécutives à des Accidents Vasculaires Cérébraux, symptômes démentiel,…), ou de troubles du comportement précoces (pédopsychatrie). Ces études chez l’homme sont complétées par des études expérimentales chez le rongeur (sur des animaux de souche commune) visant à évaluer les impacts émotionnels (anxiété) et motivationnels (vulnérabilité addictive) de traitements à potentialité thérapeutique (tDCS chez la souris). Nous étudions également les impacts « anxiogènes » ou « anxiolytiques » de différents odorants chez la souris.

 

SourisBlanche

2- D’autre part l’étude des effets thérapeutiques (:tDCS, rTMS,…) chez des patients souffrant de troubles de l’humeur, de la maladie d’Alzheimer. Ces évaluations sont également de nature multimodale. Ces études chez l’homme sont complétées par des études expérimentales chez des rongeurs issus de souche particulière (KO,...). Les évaluations portent sur des critères cellulaires, tissulaires, électrophysiologiques, comportementaux. 

  SchemaThematique

Ainsi, dans le cadre de ces études sur les processus émotionnels, les contributions de notre EA mettent à profit l’interdisciplinarité pour proposer des démarches originales dans la mesure où:

  •  elles utilisent des matériaux de stimulation sensorielle peu utilisés dans la littérature dans les situations expérimentales que nous définissons.
  • elles s’appuient sur la complémentarité d’approche chez des sujets sains ou souffrant de troubles de l’humeur, sur des modèles humains ou animaux (rongeurs).
  • elles mettent en œuvre des protocoles expérimentaux novateurs dans des perspectives diagnostiques et thérapeutiques.

Enfin ces études s’appuient de manière transversale sur des approches technologiques innovantes dans leurs applications précises (exemples : eye-tracking chez des patients ; IRMf en réponse à des stimulations olfactives) ou sur de réelles innovations technologiques réalisées en collaboration avec le Centre d’Investigations Cliniques - Innovations Technologiques du CHU de Besançon CIC-IT-808 (électrodes d’enregistrement et de stimulation chez des souris et rats, rTMS et TDCS chez ces rongeurs ; étude des rythmes biologiques en ambulatoire par dispositif déporté et miniaturisé chez les patients).