Site de l'université de Franche-Comté
Neurosciences
Anglais

Modélisation chez l’animal

Au-delà de leur saillance hédonique, les odeurs sont quelquefois supposées avoir des effets anxiolytiques ou anxiogènes. Les études en cours (Y Peterschmitt, JL Millot) testent différentes odeurs ambiantes (à différentes concentrations, diffusées pendant différentes durées) lors de tests comportementaux chez les souris (test d’enfouissement de billes, labyrinthe en croix surélevé,..). Les  performances de ces animaux  sont comparées à celles de témoins et également à celles de rongeurs sous anxiolytiques (diazepam). Ces analyses comportementales sont complétées par des analyses immunohistochimiques pour préciser les processus cérébraux mis en œuvre.