Site de l'université de Franche-Comté
Neurosciences
Anglais

Diagnostics neuropsychiatriques

Dans le cadre de l’étude des intrications entre fonctionnel et lésionnel, nous étudions les mouvements oculaires en fonction de 2 pathologies, la dépression et la maladie d’Alzheimer en comparaison à des sujets sains (E. Haffen, P Vandel, G Chopard). La technique utilisée repose sur la vidéo-oculographie. Elle permet une nouvelle approche des troubles cognitifs et ouvre la voie à des implications cliniques, en particulier en ce qui concerne le risque suicidaire dans la dépression du sujet âgé (impulsivité, prise de décision) et pour la prédiction des réponses thérapeutiques au traitement. Toujours dans le cadre des intrications entre fonctionnel et lésionnel, les patients en post-AVC présentent un risque élevé de troubles anxieux ou dépressifs. L’étude des liens entre territoires concernés, analyses psychométriques et images cérébrales permettent de mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent un événement thymique et de mieux préciser les mécanismes d’action de la rTMS lorsqu’elle est utilisée chez ces patients présentant une dépression post-AVC (E. Haffen, T Moulin). L’implication des chercheurs en imagerie (A Biondi) et en neuro-anatomie (L Tatu)  renforce la pertinence des hypothèses neuro-anatomiques qui peuvent être formulées à l’issue de ces travaux et permet, grâce à un retour en translationnel inverse vers les modèles animaux, de mieux préciser la physiopathologie (mécanisme de la prise de décision, de la récompense).